comment calculer le cop d’une pompe a chaleur

comment calculer le cop d’une pompe a chaleur

Il y a des points que vous devez savoir en avance avant de commander une pompe à chaleur afin de ne pas vous décevoir durant son utilisation. Le COP (Coefficient de Performance) fait partie de cela. Il faut reconnaître que vous risquerez d’avoir des ennuis concernant l’air ambiant dans la maison si vous ne faites pas attention à ce coefficient. C’est pour cela que nous avons décidé de vous aider à calculer le COP d’une pompe à chaleur dans cet article.

Comment obtenir un bon coefficient ?

Vous devez savoir que le COP d’une pompe à chaleur dépendra avant tout du modèle que vous achèterez, mais aussi de la température de l’endroit où l’appareil récupérera l’énergie dont il aura besoin pour fonctionner. Il y a aussi les conditions internes de la maison où la pompe sera installée. Nous pouvons par exemple, prendre le cas où la température extérieure descend jusqu’à -15 °C et causera une perdition de 30 à 35 % sur la puissance restituée par l’appareil. Sachez alors que la COP d’une pompe à chaleur air/air variera de 3 à 3,5 dans ce cas-là tandis qu’un modèle eau/eau peut atteindre la valeur de 5.

Vous pourriez aussi trouver des catalogues qui montrent que le COP d’une pompe à chaleur air/air et air/eau peut se calculer une fois que la température externe atteindra les 7 °C. Une pompe eau/eau quant à elle fonctionnera avec de l’eau avec une nappe phréatique de 10 °C.

Les différents COP que vous pourriez avoir ?

Sachez bien que le COP peut se montrer sous plusieurs formes. Ainsi, vous pourriez avoir le COP constructeur qui est généralement établi en laboratoire. Ce qui fait qu’il n’est pas vraiment fiable. Il y a aussi le COP global qui dépend un plus de certains éléments pour ne citer que les auxiliaires ainsi que les ventilateurs et les pompes. Ce type de COP intègre particulièrement les consommations d’énergies pendant le dégivrage. Vient ensuite le COP annuel qui est autre que la performance réelle de l’appareil pendant une période complète de chauffage. Ceci dépend un peu plus de la manière dont vous installerez la pompe. Enfin, il y a le COP froid ou EER (Energy Efficience Ratio) qui est à déterminer par la division de l’énergie absorbée avec l’énergie consommée par l’appareil. Puisque l’on parle de calcul, voyons maintenant comme calculer facilement le COP d’une pompe à chaleur.

Formules de calcul du coefficient de performance d’une pompe à chaleur

Deux méthodes permettent d’obtenir le COP d’une pompe à chaleur. Le premier concerne le SEER qui est la division entre la puissance annuelle en mode froid (en kWh/an) et la consommation annuelle d’électricité (en kWh/an) avec la formule simple SEER=QC/QCE. L’autre méthode est le calcul du SCOP avec la division de la puissance annuelle en mode chaud de référence (en kWh/an) et la consommation saisonnière d’électricité (en kWh/an) qui donne la formule SCOP = QH/QHE. Sachez que ces nouvelles formules ont été appliquées à partir de janvier 2013.