Peut-on casser un mur porteur ?

Peut-on casser un mur porteur ?

Le mur porteur constitue le pilier du logement. Il peut tout aussi bien être un mur intérieur ou les murs de façade. Dans le cas d’un aménagement, la décision de casser ce mur ne se prend pas à la légère. Il faut une étude préalable du projet. D’autant plus que la casse ne peut être faite que par un maçon spécialiste. Comment faire pour abattre un mur porteur? Que faut-il savoir? Voici un petit guide.

Un aperçu sur le mur porteur

En tant que pilier du logement, le mur porteur est une construction qui soutient l’ensemble de la maison. Il constitue une sorte de support qui évite tout type d’effondrement. Il soutient entre autres la toiture, le sol et la charpente du logement. Si le mur porteur est bien bâti, la solidité de la maison est garantie. Ainsi, l’idée d’abattre un jour cette construction peut paraître absurde. Et pourtant, c’est possible. Néanmoins il faut que cela se fasse par un professionnel pour éviter les dégâts dangereux.

On peut parfois confondre le mur porteur avec une cloison. Cependant, la différence est quelque peu manifeste au niveau de la solidité. Si le mur porteur fait office de séparateur tout en supportant les charges de la maison, la cloison ne sert qu’à diviser les pièces selon les besoins. Pour reconnaître le mur porteur, il faut vérifier quelques critères : la présence d’une charpente, le port d’un plancher et d’un autre mur. La plupart du temps, le mur est fait avec des parpaings. Il se reconnaît également par son épaisseur qui doit être au moins égale à 15 cm. Des méthodes à l’ancienne permettent aussi de reconnaître ce mur en le toquant avec une oreille. Le bruit qui en ressort définira l’état du mur. La cloison émet un son creux tandis que le mur porteur fait résonner un bruit sourd.

Peut-on casser un mur porteur ?

L’idée d’abattre le mur peut venir d’un besoin de changement de décor dans la maison. Ce peut être par exemple pour créer une ouverture en cercle qui est très recommandé pour son côté à la fois esthétique et sécurisant.

Procédure pour abattre le mur porteur

La casse d’un mur porteur est soumise à des réglementations. Il faut avant tout disposer d’une autorisation pour pouvoir entamer l’opération. En cas de copropriété, la décision de casser le mur s’avère encore plus difficile puisqu’il faudra le consentement des copropriétaires. À cet effet, l’autorisation doit être délivrée par le syndic de copropriété avec l’accord d’un bureau d’études. Dans tous les cas, vous obtenez un permis de construire pour pouvoir faire vos travaux.

Pour en venir à la destruction du mur porteur, il est évident qu’une étude préalable doit être fait afin d’évaluer tous les risques et de prendre les mesures nécessaires. D’où la nécessité de l’intervention d’un professionnel. Ce dernier pourra, avec sa compétence, évaluer le niveau de faisabilité du projet et établir un plan de mise en œuvre.

À titre d’exemple, vous souhaitez transformer un garage en pièce à vivre, vous devez alors passer par la casse d’un mur pour disposer d’un accès direct à la maison. L’idée peut vous paraître intéressante et tout à fait faisable. Néanmoins, vous vous doutez que vous avez besoin de l’aide d’un professionnel pour faire les travaux. De plus, comme il s’agit de travaux dangereux, il vous faut une bonne assurance. Aujourd’hui, il existe de nombreuses entreprises de maçonnerie qui proposent leurs services pour abattre un mur porteur. Ainsi, après demande d’un devis qui vous permettra d’évaluer le coût que l’opération va engendrer et avant de prendre une décision, assurez-vous également que l’entreprise ou le professionnel concerné dispose d’une bonne mutuelle en cas d’accident.